Ami humain, choisis ta voie

Prophezine, les enfants de Moryagorn

Editorial | Scénarios | Aides de jeu | Les conseils de Khy | Autour de Kor | Quoi de neuf | Crédits

Prophezine #1

Autour de Kor

Onyr, le Joyau des Cieux

Télécharger le fichier ZIP [913 ko]

L'été était déjà loin, et les premiers frimas commençaient à se faire sentir dans le nord de l'Empire de Solyr. Mais comme à l'accoutumée, Havre était une ville où il faisait bon vivre. Le crépuscule précoce donnait lieu à de longues veillées entre amis ou entre proches, des veillées comme celle-ci, où le vénérable de la famille transmettait son savoir et ses souvenirs. Une veillée comme celle-ci...

Vol

Dit à l'unisson la horde d'enfants hirsutes qui venait d'entrer dans la vaste tente familiale. Ils avaient les joues rougies par l'air frais et n'attendaient qu'une chose, que leur vieux grand père leur raconte ses aventures. Mais aussi qu'il leur permette de repousser l'inévitable moment où ils devraient aller se coucher.

Assis près de l'âtre, le vieux Selan, vénérable voyageur qui sa vie durant avait parcouru Kor au service des Messagers, mâchait un bâton épicé entre ses dents éparses. Sa pipe d'écume fumait dans un coin du foyer, laissant planer une odeur envoûtante d'herbes aromatiques issues de la Forêt Mère. Plissant ses yeux ridés et prenant une voix caverneuse et lugubre, Selan énonça la phrase désormais rituelle, sachant pertinemment qu'elle allait provoquer l'hilarité de sa petite troupe :

Les enfants rirent de bon coeur tout en s'installant en demi cercle devant le grand-père qui prenait une meilleure assise dans son fauteuil à bascule.

Risqua timidement une fillette qui n'avait jamais écouté le vénérable auparavant. Et qui par la même occasion fut gratifiée d'une demi douzaine de " Chhuuut !!! " de la part de ses compagnons de jeux.

Rétorqua Selan amusé par le sérieux de son auditoire.

Les enfants écarquillèrent les yeux de stupeur, puis une fillette à peine plus haute qu'un Tark s'exclama avec force et conviction :

Objecta un jeune garçon, fronçant les sourcils.

Soupirèrent les enfants, médusés.

Onyr

Prenant sa pipe délicatement, Selan aspira une bouffée lentement afin de rassembler ses souvenirs. Discrètement, dans le fond de la tente, Eskyel, le petit-fils de Selan, qui assistait à toutes ses veillées, chuchota à l'oreille de la nouvelle fillette :

La fillette sourit amusée.

Cria Cibelle folle de joie.

Selan attendit que les enfants aient terminé de pouffer de rire en voyant Cibelle devenir écarlate de honte.

Selan prenait soin d'appuyer son histoire de silences qui en disaient long sur la beauté du spectacle. Les enfants, pour la plupart, avaient fermé les yeux et tentaient de s'imaginer le spectacle grandiose.

Toujours aussi médusés, les enfants restèrent silencieux un instant, puis la petite nouvelle se risqua à poser une question :

S'exclamèrent les enfants à l'unisson.

Un soupir de contentement parcourut la tente de Selan. Les enfants, les yeux toujours fermés, se voyaient tous en train de monter vers Onyr, le vent dans les cheveux. Mais leur chute fût rude lorsque Cibelle lança un vif :

Soudain, deux grands gaillards se tournèrent vers la petite rouquine, les yeux plissés par l'exaspération :

Cibelle devint écarlate et croisa les bras en faisant sa moue des mauvais jours.

Intervint Selan :

Demanda Eskyel, son petit-fils.

L'effet escompté ne se fit pas attendre. Un murmure de stupeur et d'extase parcouru la troupe attentive... Quelques chuchotements se firent entendre ici et là, tous se voyaient déjà devenir de grands mages marchant dans les airs... Tous sauf une, qui restait décidément obstinée à faire la tête et qui haussait les épaules en signe de dédain.

Demanda Cibelle qui subitement venait de changer de comportement, revenant par là même sur son sujet favori.

Selan s'étira sur son fauteuil et resta un instant perdu dans ses souvenirs à savourer cette vision enchanteresse. Cette fois-ci, même Cibelle se laissa emporter par la beauté de l'image qu'elle imaginait. Avant de reprendre, Selan but une gorgée de vin épicé afin d'étancher sa soif. Les enfants étaient tous allongés, des sourires béats illuminant leurs visages.

Selan s'arrêta net, un sourire amusé sur le visage. Il se leva, mit une nouvelle bûche dans l'âtre, prit soin de récupérer sa pipe d'écume et sa chope de vin, s'approcha des enfants et replia la grande couverture de fourrure de Skaërd sur leurs frêles épaules et, tout en claudiquant, sortit de la tente en chantonnant doucement.

Cette nuit, les enfants du quartier feraient de beaux rêves, il en était sur !

Télécharger le fichier ZIP [913 ko]

Sylas © Prophezine 2004

Retour haut de page

Accueil | Dernier num�ro | Anciens num�ros | Carnet de route | Archives d'Ozyr | Grimoire de Nenya | L'�quipe | Liens | Lexique | Livre d'or | Forum